CoupleDésir

Comment cultiver l’érotisme dans son couple ?

Pourquoi cultiver l’érotisme dans mon couple ?

A quoi cela sert-il de cultiver l’érotisme dans son couple ? On pourrait spontanément penser que l’érotisme appartient à ceux qui sont jeunes amoureux, en lien avec l’émoi que nous connaissons dans les premiers temps d’une relation à deux. Généralement, le désir est généreusement au rendez-vous. « L’amour rend aveugle » et effectivement, nous prêtons surtout attention à ce qui peut nourrir l’érotisme.

Mais avec le temps, tôt ou tard, nos yeux se décillent et nous « découvrons » des choses qui nous plaisent moins, au point parfois de nous couper toute envie. Faut-il se faire une raison et accepter l’inéluctable ? NON !!! Parce que l’érotisme dans le couple encourage une sexualité vivante et que celle-ci nous met sur le chemin de notre accomplissement en tant qu’homme ou en tant que femme, contribue à notre bonheur, nous maintient en bonne santé… Que des bonnes choses !

Alors comment cultiver l’érotisme dans mon couple ?

Comment aller à l’encontre de notre tendance naturelle au laisser aller dans ce domaine ? Comment encourager au quotidien cet élan réciproque qui me conduit dans les bras de mon conjoint ?

  • Rire ensemble

    Pour sentir notre complicité, le lien entre nous.

  • Considérer que notre relation n’est pas acquise une fois pour toutes.

    Elle se construit jour après jour. Donc je prolonge les comportements qui contribuaient à notre état amoureux des débuts: attention à mon apparence, mon hygiène, etc.

C’est d’abord une façon de m’honorer moi-même, de cultiver l’estime de moi.

Me préoccuper de mon apparence signifie aussi être attentif à ce qui est de l’ordre de notre intimité : j’entends les sous-vêtements, pyjamas et autres. Cette garde-robe est souvent peu considérée parce que nos amis n’en savent rien, à tort ! Nous savons désormais qu’une femme a davantage confiance en elle dans de beaux sous-vêtements que lorsqu’elle porte une culotte en coton blanc. C’est pour dire que cela a son importance et est lié à l’estime que nous nous portons.

En négatif, j’évite tous les comportements hautement « anti-sexy » comme laisser la porte des toilettes ouverte, rester en pyjama tout le week-end ou en jogging…

  • Pratiquer la gestion des territoires partagés

    Le salon est un espace familial en journée, et parental le soir, la salle de bain est dédiée à celui qui l’occupe, etc. Puisque nous ne pouvons pas multiplier nos espaces, attachons-nous à respecter le territoire du conjoint le temps pendant lequel il en est maître.

  • Cultiver mon jardin secret

    Etre en couple ne veut pas dire être transparents vis-à-vis l’un de l’autre. Si je n’ai pas de jardin secret, alors je suis dans une proximité telle qu’elle empêche tout élan amoureux. Gardons une certaine distance pour continuer à exister en tant que personne et avoir le plaisir de la rencontre ! Quelle joie puis-je avoir de te retrouver quand je suis collé à toi ? Profitons des séparations que nous avons à vivre pour sentir le manque, nous réjouir de notre solitude ET des retrouvailles ! Et puis, c’est bon de sentir le lien malgré la distance, non ?

  • Vivre régulièrement des temps de silence à deux

    Pour prêter davantage attention à tout ce que je n’entends pas : ce que je vois, ce que je sens, ce que je goûte, etc. Pour développer notre attention à nos cinq sens et par là même, notre sensualité.

  • Nous toucher, encore et encore !!

    Nous embrasser, encore et encore !! Notre bouche est en lien avec notre sexe ; l’union des bouches appelle l’union des sexes. Développer notre intimité physique ailleurs que dans notre lit pour que la relation sexuelle soit simplement le prolongement de ce que nous vivons au quotidien.

  • Nous réjouir de notre altérité

    Prendre le temps régulièrement de nous émerveiller de ce qu’est l’autre et de ce que je ne suis pas : pour la femme, ce sera de savourer par exemple la sécurité qu’elle peut ressentir entre les bras musclés de son homme, son égalité d’humeur, sa puissance… Pour l’homme, ce sera par exemple de goûter la douceur de la peau de sa femme, de s’émerveiller du mystère insondable qu’elle représente, etc. Toutes ces choses qui caractérisent l’autre.

Voilà quelques pistes. A chacun d’explorer, de vivre et de trouver les siennes, pour s’offrir le maximum de chances de se sentir homme/femme, de se réjouir de qui il est et de ce qu’est l’autre, de recevoir ce qu’il n’a pas et d’offrir ce que l’autre n’a pas.

Et vous, quelles sont vos pistes pour cultiver l’érotisme dans votre couple ?

 

Marie Bareaud Comment cultiver l'érotisme dans son couple ? Morgan Sessions
(c) Morgan Sessions

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *