Education

Pourquoi est-ce difficile de parler sexualité à nos enfants ?

Pourquoi est-ce difficile de parler sexualité à nos enfants ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est toujours aussi difficile aux parents d’aujourd’hui de parler de sexualité à leurs enfants. Beaucoup ont regretté ne pas avoir été accompagnés enfants. Mais confrontés à leur tour à l’éducation à la vie affective et sexuelle de leurs enfants, ils se retrouvent démunis, embarrassés, gênés, silencieux ou trop bavards… Le sujet de la sexualité est encore très tabou. Comment comprendre cela ?

Notre société est très érotisante.

On parle de sexe partout, les images sont choc, intrusives, parfois violentes. Proches du porno. Dès que l’on parle de sexe, on pense à « relation sexuelle ». Et bien plus à « sexuelle » qu’à « relation ». Cela nous montre à quel point le désir est grand, même si les solutions apportées sont parfois bien pauvres.

Mais que dire à mon enfant de 3 ans ?

Je n’ai pas vraiment envie de le plonger dans ce monde si tôt. Du coup, j’attends… et quand je me décide, il a 12 ans et c’est déjà trop tard. Les chiffres sont alarmants : c’est à 11 ans en moyenne, que nos enfants voient leur premier porno !

Il me semble que, imprégnés de toute notre culture du sexe, nous projetons sur nos enfants une sexualité qui n’est pas la leur, en oubliant ce que nous étions nous-mêmes enfants.

Qu’est-ce que la sexualité ?

C’est avant tout le fait d’être une femme ou un homme, d’être un garçon ou une fille.

C’est avoir un pénis ou une vulve. Habiter mon corps masculin ou féminin, entendre les signaux qu’il me donne, découvrir qui je suis dans ma physiologie. Mon corps parle de mon identité. Lorsque je cherche à mieux me connaître, je peux faire des tests de personnalité pour en savoir plus sur mon caractère, mes penchants… Je peux également m’intéresser à mon sexe et au fonctionnement de mon corps. Ce n’est pas la même chose d’être un homme ou une femme, d’être un garçon ou une fille. Ma façon d’être au monde n’est pas la même. Si des mots sont posés, je vais pouvoir vivre davantage en conscience ce que je suis, tout comme connaître mon profil de personnalité peut m’aider.

D’autre part, la sexualité nous renvoie à nos origines.

C’est la relation sexuelle d’un homme et d’une femme, leur jouissance, qui m’a permis de venir au monde. Et c’est la grande question de nos enfants lorsqu’ils sont petits : d’où je viens ? Qu’y avait-il avant moi ? Comment suis-je arrivé sur terre ? Nous ne sommes pas des anges. Le désir de deux parents ne suffit pas. C’est bien la rencontre de leur sexe qui permet à une vie nouvelle de s’incarner et de se nicher dans le ventre de la mère. Nos nombrils nous disent cela. Et nos enfants ont besoin de le savoir pour être tranquillisés. Petits, ils ont besoin que la réalité soit nommée pour qu’elle existe. Connaître ses origines permet de vivre sa vie d’aujourd’hui et de se projeter : moi aussi, un jour, j’aurai des enfants. Si je n’ai pas de racines, comment grandir en déployant mes branches ?

La sexualité est une pulsion de vie. Elle nous permet à la fois de nous sentir vivants, vibrants et de transmettre la vie.

Il est également difficile de parler à nos enfants de sexualité parce que nous manquons de modèle.

Difficile parfois de trouver les mots justes, simples, à la portée de nos enfants. Dire ce qui doit l’être, ni trop, ni trop peu. En respectant l’intimité de chacun (je n’ai pas à déballer ma vie sexuelle à mes enfants, cela ne les regarde pas).

C’est plus difficile encore lorsque le sujet est aussi tabou entre adultes. Et qu’aucun mot n’est posé sur nos relations sexuelles, sur ce que nous vivons. Si je ne parle jamais de sexualité avec mon conjoint, je n’ai aucune habitude d’en parler. Et je vais probablement être mal à l’aise pour m’exprimer sur ce thème avec mes enfants.

Plus le sujet est abordé en couple, plus c’est simple d’en toucher un mots à nos enfants.

Et plus j’en parle à mes enfants, plus le sujet devient fluide, ouvert. Ils savent qu’ils peuvent poser leurs questions, je n’ai pas à les devancer dans leur cheminement personnel, je peux simplement me contenter d’y répondre.

Si je ne trouve pas les mots, certains ouvrages peuvent m’aider pour nommer. Les pistes données ici aussi.

Puissent ces quelques lignes nous aider dans cette mission qui est la nôtre d’élever nos enfants dans leur vie affective et sexuelle. Loin de nos projections, ils ont besoin de savoir d’où ils viennent, d’être confortés dans ce qu’ils sont, une fille ou un garçon, et de découvrir ces premières notions que sont leur identité sexuelle, le respect du corps – le mien et celui de l’autre – et l’intimité.

 

Pourquoi est-ce difficile de parler sexualité à nos enfants Marie BAREAUD
(c) Janko Ferlič

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *