Plaisir

Faire l’amour sans objectif

Faire l'amour sans objectif
(c) Paul Skorupskas détail

Dans notre sexualité, nous avons à retrouver notre liberté en nous détachant de notre souci de performance.

Nous rêvons d’une sexualité épanouie, sans vraiment avoir réfléchi à ce que cela signifie au fond. Nos critères de réussite sont souvent ceux que véhiculent les médias. Nous voulons REUSSIR notre sexualité comme nous voulons REUSSIR notre couple. Mais qu’est-ce que réussir dans ces domaines-là ?

Avec cette pression, certaines personnes que j’accompagne sont inquiètes de leur capacité à être un(e) bon(ne) amant(e). La relation sexuelle devient pour elles le moyen de vérifier qu’elles sont « bonnes » au lit. Le conjoint est alors là pour les rassurer sur leurs capacités. Mais ce n’est pas son rôle ! Il est un alter ego avec qui je vis un moment d’intimité partagée, qui nous permet à tous les deux de déployer et de faire grandir ce que nous sommes.

A l’opposé de cette volonté de performance, de l’orgasme à tout prix, garant de la réussite de la relation sexuelle, je nous invite à faire l’amour sans objectif.

L’orgasme, en particulier féminin, m’est donné non pas parce que je le veux coûte que coûte mais parce que je me mets en route vers lui et que je m’abandonne, sans être absolument certain(e) qu’il sera au bout du chemin.

Que je sois un homme ou une femme, si je connais bien le fonctionnement de mon corps et que je vais vers l’orgasme de manière un peu automatique, je risque de rendre la relation sexuelle mécanique, me privant des surprises à cueillir sur le bord du chemin, parce que j’aurai choisi l’autoroute plutôt que la promenade champêtre.

Faire l’amour sans objectif, c’est nous faire le cadeau de vivre l’instant présent à fond.

Sans nous mettre la pression sur ce qui viendra après. C’est accueillir la vie comme elle vient plutôt que comme elle devrait être. C’est nous inscrire dans une logique du don, de la relation, plutôt que dans une logique comptable. C’est aller à chaque fois davantage vers ce que je suis et ce qu’est l’autre, son âme, son cœur et son corps.

 

 

Une réflexion au sujet de « Faire l’amour sans objectif »

  1. Faire l’amour n’a qu’un seul objectif : partager un moment de plaisir avec l’autre, sans jugement. Faire l’amour n’est pas une course à la performance. Faire l’amour sans se prendre la tête, en éveillant nos sens, c’est beaucoup plus profond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *