Education

Faut-il se montrer nu à ses enfants ou comment leur parler de sexualité ?

Faut-il se montrer nu à ses enfants ou comment leur parler de sexualité ?
(c) Wayne Dery

Malgré le nombre de livres et d’articles publiés sur ce thème, il semble que nous, parents, soyons toujours aussi démunis. Et il y a de quoi ! Il se lit tout et son contraire.

Alors comment leur parler de sexualité ?

Nous pouvons aller dans le sens de notre conviction intérieure. Et c’est ce que nous faisons pour la plupart. Cependant :

  • notre société est très érotisée et donc induit un regard faussé sur la sexualité,
  • nous n’avons souvent pas eu de modèles,
  • nous sommes parfois rattrapé par nos vieux démons,
  • nous nous débrouillons déjà tant bien que mal avec notre propre sexualité, alors celle de nos enfants…

Nous avons pourtant la volonté de bien faire, de parler à nos enfants avant que leurs copains le fassent pour nous, de les protéger contre une agression éventuelle…

 

Voici donc quelques pistes pour nous permettre de nous jeter à l’eau !  ;-))

L’apprentissage de ma sexualité, c’est d’abord la découverte de mon corps.

Dès tout petit, je découvre mes pieds, mes mains, mes bras, mes jambes… et mon sexe ! Comme les autres parties de mon corps, mon sexe a un nom. Je peux nommer les différentes parties de mon corps et cela me rassure : j’existe ! Et cela parle de mon identité : je suis une fille ou bien un garçon.

Cela rassure aussi mes parents : avec le temps, ils apprennent à me parler de mon sexe en étant à l’aise.

L’apprentissage de ma sexualité, c’est ensuite l’apprentissage du respect que l’on me doit.

Avant de me nettoyer le sexe au moment des changes, mes parents me préviennent. Quand je suis aux toilettes, ils me demandent si j’ai besoin d’aide, même si évidemment, j’en ai besoin ! Ils m’apprennent le plus tôt possible à me laver seul. Avant d’entrer dans ma chambre, ils frappent à la porte. Et peu à peu, je prends conscience de ma dignité, du respect que l’on me doit. Peu à peu, j’apprends moi aussi à me respecter. J’apprends à sentir ce qui est juste pour moi, à faire confiance à mon corps. Quelle école !! J’apprends aussi à me faire respecter, à dire oui ou dire non.

Faut-il se montrer nu à ses enfants ou comment leur parler de sexualité ?
(c) Luke Michael

L’apprentissage de ma sexualité, c’est l’apprentissage de l’intimité et de la pudeur.

Je découvre les espaces de la maison qui sont publics (le salon, la cuisine…) et les autres qui sont privés. J’apprends à frapper à la porte de la chambre de mes parents, comme eux frappent à la mienne. Je ferme la porte des toilettes, parce que c’est « mon intimité », comme à la crèche ou à l’école. J’apprends qu’il y a des lieux où je peux être tout nu, et d’autre tout habillé !

L’apprentissage de ma sexualité, c’est la découverte de mon anatomie.

J’aime beaucoup poser des questions quand je suis dans mon bain. Les filles et les garçons, c’est pas pareil ! Si je suis une fille, je sais qu’il y a toute une partie de mon sexe que je ne vois pas, à l’intérieur de mon corps, que c’est là, un jour, que je pourrais avoir un bébé, waouh !

L’apprentissage de ma sexualité, c’est au quotidien.

Je pose aussi parfois des questions à table, ou dans la rue, ou dans le train… Enfin, quand elles me viennent à l’esprit et que je suis avec mes parents. Je suis très curieux et tant que je n’ai pas la réponse à mes questions, je n’arrive pas à être tranquille. C’est que c’est une histoire de vie et de mort : c’est bien par la sexualité de mes parents que je suis arrivé sur terre ! Et c’est ainsi que je m’inscrirai dans une filiation qui perdurera après ma mort. Depuis que je sais cela, je suis tranquillisé, les choses sont à leur place. Je peux me projeter vers l’avenir : plus tard, je serai une femme comme Maman, un homme comme Papa.

La sexualité est devenue un sujet que l’on aborde simplement à la maison. Mes parents ont appris à en parler avec des mots simples. J’aime imaginer les choses avec mon regard d’enfant. J’aime aussi leur pudeur : pas du tout envie de savoir ce qu’ils vivent dans l’intimité…

L’apprentissage de ma sexualité, c’est la découverte d’un gros mot : puberté !

Mon corps va changer !! Cela me fait à la fois envie et un peu peur. Vais-je me reconnaître ? J’ai découvert l’incroyable complexité du corps humain, j’ai hâte de grandir !

Faut-il se montrer nu à ses enfants ou comment leur parler de sexualité ?
(c) Jason Rosewell

J’ai eu mes premières règles ! Je suis tellement fière d’être une FEMME !

J’ai mué, enfin ! Les copains ont bien ri quand je repartais dans les aigus, mais cette fois-ci, c’est bon, j’ai ma voix d’homme, je suis un HOMME !

Mes parents m’ont dit que la sexualité, c’est le chemin de toute une vie. Eux aussi sont en chemin et me souhaitent de pouvoir aller encore plus loin… C’est rassurant et c’est excitant : savoir que je vais faire des découvertes sur moi, sur l’autre, sur nous, toute ma vie !

Faut-il se montrer nu à ses enfants ou comment leur parler de sexualité ?
(c) Christopher Campbell

PS : Alors faut-il se montrer nu à ses enfants pour les accompagner dans leur sexualité ? Je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Nos enfants n’ont pas besoin de nous voir nus. Ils n’en sont pas là. Nous risquons au contraire de les encombrer avec nos projections, notre regard d’adulte sur la sexualité.

Vous savez bien qu’un jour vous vieillirez et que vous ressemblerez à vos parents et grands-parents. Est-ce pour autant que vous avez besoin de les voir nus ? Plus j’en vois, et plus j’altère ma capacité à être dans l’érotisme. Alors, non merci ! A cet égard, la plupart des films « éducatifs » qui circulent sur la toile sont tout simplement à éviter.

 

Bienvenue à vos commentaires 🙂

 

Une réflexion au sujet de « Faut-il se montrer nu à ses enfants ou comment leur parler de sexualité ? »

  1. Bonjour Marie,

    je découvre ton blog avec grand intérêt… j’ai adoré « manger en se bouchant le nez… » lu hier je crois.
    merci pour toutes ces pistes de réflexion !

    La nudité est un sujet délicat je crois qu’on se pose tous des questions.
    En tout cas je ne ferais pas de lien aussi définitif avec l’érotisme. Notre corps « nu » est aussi « nous tout entier »… pas forcément lié à son « usage » sexuel. Dans ma « jeunesse » j’avais une vision de la nudité à la fois complexée et très sexualisée en même temps . J’ai changé de regard et j’ai été libérée de ce regard de jugement sur mon propre corps et de gêne sur celui d’autrui par l’expérience du Hamam… non mixte toutefois ! Voir des corps de tous ages et de toutes formes cela donne justement aussi un regard plus vrai sur ce qu’est le corps que celui hyper sexualisé et formaté véhiculé par notre société.

    Dans la pratique nous avons une fille de 4 ans, mon mari ne se montre pas nu devant elle mais depuis qu’elle est toute petite je prends mon bain avec elle de temps en temps  » façon hamam ». C’est pour nous un moment de détente et d’intimité entre fille, on ce gratte le dos, on met de l’argile dans le bain … c’est la fiesta ! Et cela n’empêche pas que je frappe à sa porte avant d’entrer dans sa chambre et qu’elle se nettoie toute seule depuis de longs mois. Bien sûr tôt ou tard elle aura besoin d’avoir son intimité à elle aussi dans la salle de bain, à nous (moi en particulier) d’être attentive à ses humeurs et ses mouvements de pudeur.
    … je crois qu’il faut suivre un peu son bon sens et ce qu’on a envie de transmettre… en l’occurrence je suis contente qu’elle ait dans le regard un vrai corps féminin … j’espère qu’elle aura ainsi bien inscrit dans son cerveau que toutes ces représentations du corps féminin que nous donne à voir le Monde , c’est du flan et c’est même pas ça la vérité !

    Estelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *