CoupleDésirFemmesHommes

C’est vrai : le désir de l’homme, un cadeau pour la femme !

le désir de l'homme, un cadeau pour la femme - Marie Bareaud, sexologue Nantes
(c) Chris Sardegna

Le désir de l’homme, un cadeau pour la femme !

« Mon mari a trop de besoins. » J’entends encore beaucoup qu’en termes de sexualité, les hommes ont des besoins à satisfaire bien plus grands que ceux des femmes. Ils produisent en continu des spermatozoïdes et ils auraient un besoin physiologique de vider leurs testicules. Ce qui, évidemment, n’est pas le cas des femmes qui, en règle générale mais pas toujours, ont un besoin de relations sexuelles moins important. La nature est pourtant bien faite, alors que faut-il en conclure ?

Les hommes n’ont pas besoin de se libérer d’une trop grande quantité de sperme en eux.

L’éjaculat – ou liquide séminal – est constitué essentiellement d’un liquide produit par la prostate, au moment de la relation sexuelle. Donc aucun risque d’explosion de bourses trop pleines !

En revanche, Gary Chapman a mis en évidence ce qu’il appelle les cinq langages de l’amour ; c’est-à-dire nos façons d’exprimer notre amour et de le recevoir et qui sont :
– les paroles valorisantes,
– les moments de qualité,
– les cadeaux,
– les services rendus,
– le toucher physique.
Nous sommes tous plus particulièrement sensibles à deux de ces langages. Et je vous invite à les découvrir en lisant son livre. Ils rendent plus fluides la vie à deux et, plus largement, les relations aux autres : je connais les langages de l’autre et j’ai des moyens concrets pour exprimer mon amour, je connais mes langages de l’amour et je peux faire des demandes en conséquence pour me sentir aimé ou comme dit Chapman, pour « remplir mon réservoir affectif ».

Statistiquement, les hommes sont plus sensibles au toucher physique.

C’est-à-dire les câlins, les massages, les caresses et les relations sexuelles. Tous ces contacts corporels sont donc la langue privilégiée pour exprimer notre amour à notre homme et pour qu’il puisse l’entendre. C’est aussi comme cela qu’il cherchera le plus à exprimer son amour.
Pour dire « Je t’aime » et se sentir aimé, un homme recherche l’intimité physique.

Et c’est en effet un désir qui est moins celui de vider ses testicules que celui de la rencontre !

Alors lorsque mon conjoint exprime le désir qu’il a de moi, lorsque ses caresses se font plus langoureuses pour m’inviter à la danse, c’est cadeau ! C’est nous offrir l’occasion d’être vivants, d’être vibrants. C’est une invitation à célébrer, à fêter la vie en nous. C’est une invitation à recevoir la force masculine, la puissance de cette énergie qui nous remet debout et nous donne des ailes.

Merci d’avance pour vos commentaires, n’hésitez pas à me donner votre avis et à me dire quels sujets vous aimeriez voir abordés sur ce blog !

Et quel est le cadeau de la femme pour l’homme ? La réponse est ici !

5 réflexions au sujet de « C’est vrai : le désir de l’homme, un cadeau pour la femme ! »

  1. Je suis un homme et j’aurais bien voulu me reconnaitre dans la description que vous faite du désir masculin, mais ce n’est pas le cas. Entre autres je n’ai jamais vraiment eu l’impression d’être sensible au toucher physique, je dirais même que les câlins, les massages, les caresses me dérangent, tout autant que les compliments (c’est pour moi insupportable même au cinéma)…
    Bref, il ne faudrait pas généraliser.

  2. Bonjour Marie,
    tout d’abord merci pour ces belles paroles!
    Avec mon conjoint nous avons discuté sur ce sujet et ce que tu dis nous conforte dans nos conclusions. Concrètement mon mari m’invite à la danse comme tu dis, même lorsque lui-même n’en a pas forcément envie afin de me montrer son amour, et que je me sente désirable. Je le remercie toujours de son intérêt pour moi, et surtout si je ne réponds pas à son invitation. Et à l’inverse je m’efforce de lui montrer mon désir pour lui (important dans son langage d’amour 🙂 ).
    Dans l’attente de tes nouveaux post, bonne journée à toi.

  3. Bonjour Marie. Je te rejoins sur certains points. J’ai également lu les langages de l’amour de Gary Chapman et je pense que finalement la « force » du toucher est parfois, pour l’homme, une manière d’exprimer les paroles valorisantes non reçues.
    J’entends l’homme a énormément besoin de paroles valorisantes, de savoir qu’il est fort, qu’il est beau, qu’on l’aime, qu’il nous rassure, nous protège… S’il n’entend pas ces paroles, il cherchera peut-être à les traduire physiquement, via le toucher, la « domination sexuelle ». Je pense donc qu’en rétablissant sa virilité, les paroles valorisantes que l’homme attend, il sera moins pressant sexuellement et on constatera plus de tendresse, de réciprocité, voire de respect dans le toucher.
    Qu’en penses-tu ? Merci encore pour la création de ce blog. Je trouve ton entreprise formidable.

    1. Chère Maud, Merci pour ton soutien !
      Les paroles valorisantes font du bien aux hommes comme aux femmes. Encore plus si elles correspondent à notre langage de l’amour. Pour certaines personnes en revanche elles ne sont pas suffisantes : leur 1er langage de l’amour est le toucher physique et on aura beau leur dire toutes les belles paroles possibles, c’est dans la relation sexuelle qu’elles savent – qu’elles sentent – qu’elles sont aimées.
      Peut-être que ton homme est « paroles valorisantes » ? Dans ce cas, comme tu le dis, lorsque son réservoir affectif est plein, il est alors davantage ouvert à la réciprocité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *