CoupleFemmesHommesPlaisir

Le plaisir de la femme, un cadeau pour l’homme

Le plaisir de la femme, un cadeau pour l'homme
(c) Montse Monmo

L’autre jour dans mon cabinet, une femme réalise au fur et à mesure de notre conversation qu’elle n’est pas vraiment présente lorsqu’elle fait l’amour avec son conjoint. Elle est attentive à ce qu’elle vit – elle n’est pas en train de faire ses comptes ou bien d’envoyer des textos !! – mais une partie d’elle-même reste en retrait.

Elle m’avoue que c’est difficile pour elle de se laisser regarder – elle préfère vivre les relations sexuelles dans le noir – et en fait difficile de se laisser aller, de lâcher prise. Elle est davantage présente de façon mécanique, c’est-à-dire qu’elle sait ce qu’elle doit faire pour aller vers le plaisir et contribuer à ce que son homme le connaisse aussi. Elle connaît le chemin et sait que cela « fonctionne ». Et ce n’est pas si mal ! J’imagine que certaines femmes aimeraient déjà en être là et je ne peux que les encourager à consulter pour aller vers une sexualité plus heureuse 🙂 !

 

Mais ce n’est pas une raison suffisante pour s’arrêter en (si bon) chemin ! Parce qu’alors nait davantage de frustration que de plaisir : la femme risque de se désintéresser des relations sexuelles (aucun intérêt) ; l’homme en revanche a envie d’y retourner encore et encore, tant que son véritable désir n’est pas assouvi. Je fais en effet l’hypothèse qu’il sent – parfois inconsciemment – qu’il pourrait y avoir plus.

Et quel est le désir de l’homme dans la relation sexuelle ? C’est de pénétrer sa femme jusqu’à l’intime, de la faire sienne, là, pour de bon !

Vous trouvez cela macho ? Il n’y en a que pour les hommes ? Pas du tout !

Comment la femme peut-elle connaître le plaisir ?

En s’aban-donnant, en se donnant toute entière, en se laissant pénétrer jusqu’en des territoires encore inexplorés, en se livrant à l’inconnu. Ce don total dans l’amour va lui permettre de contacter sa puissance, de rencontrer le pouvoir créateur de son utérus, d’aller à la rencontre de la femme qu’elle est vraiment.

Comment cela ? En acceptant d’être entendue dans ses cris, ses gémissements et d’être vue défigurée par la jouissance, mise à nu, vulnérable et forte à la fois.

Cela signifie que la femme a besoin d’être suffisamment en confiance, de se sentir en sécurité. Avec un homme prêt à tout donner pour elle. Parfois, les liens qui unissent le couple ne sont pas assez forts pour que cet abandon puisse advenir. L’homme ne peut alors pas connaître sa femme, au sens biblique du terme.

Si le désir de l’homme est un cadeau pour la femme, le plaisir de la femme est un cadeau pour l’homme et… un joyau pour elle-même !

 

Une réflexion au sujet de « Le plaisir de la femme, un cadeau pour l’homme »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *