CoupleDésir

Oser ma puissance

Oser ma puissance (sexuelle)
(c) Stef

Entre impuissance et toute-puissance, mon cœur balance. Oser ma puissance !

Je parle ici d’une croyance trop répandue selon laquelle le désir sexuel masculin serait lié à un simple besoin de vider fréquemment ses testicules. Ce serait pour cette raison que l’homme serait si demandeur.

Les hommes d’aujourd’hui ont été éduqués par des femmes qui pouvaient avoir ce genre d’idées. Or, qui a envie d’être ainsi ? Pour être sûrs de ne pas correspondre à cette vision hygiéniste et simpliste de la sexualité, certains hommes vont mettre un point d’honneur à mettre leur désir en sourdine : ils sont d’une très grande douceur avec leur femme, assument largement le partage des tâches quotidiennes, sont très prévenants, veulent faire plaisir… Malheureusement, de temps à autre, la colère – ou son pendant la passivité agressive – prend le dessus, même si elle ne dure jamais bien longtemps.

Ce faisant, ils nient qui ils sont, ils s’abandonnent eux-mêmes.

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : bienvenue à la participation des hommes aux tâches ménagères. Si les hommes avaient davantage conscience de l’épuisement que peuvent vivre certaines mères, en particulier celles qui ont des jeunes enfants, et de l’impact que cela peut avoir sur leur libido, ils aideraient bien davantage à la maison ou prendraient une femme de ménage !

De même, la galanterie, la douceur, les cadeaux… sont bienvenus ! Mais pas au prix d’une négation de ce que vous êtes ! Vous pouvez être doux ET fort, puissant, viril !

 

Peut-être avez-vous peur de sombrer dans la violence si vous ouvrez la porte à votre puissance ? Ou d’avoir accès à des émotions que vous avez gardées enfouies jusque-là ? Ou de remettre en cause l’éducation reçue, vos idées sur la sexualité, l’image que vous pourriez donner ?

Regardez votre sexe : en érection, il est à la fois d’une extrême douceur ET d’une force indéniable. L’alliance des deux est possible ; ce n’est pas l’une au détriment de l’autre.

La puissance n’empêche pas la vulnérabilité.

Sinon, elle n’est qu’une coquille vide, un peu comme le « macho » qui en rajoute par peur de ne pas être à la hauteur.

Dans la Bible, saint Paul dit : « Car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort » (2 Co 12, 10). Il me semble que c’est une véritable clé pour la manière dont vous pouvez vivre votre virilité. Parce qu’alors, vous avez un garde-fou contre le risque de domination. Osez affronter votre vulnérabilité, cela n’enlèvera rien à votre puissance. Au contraire ! Vous connaîtrez davantage vos limites, vos blessures et pourrez en faire vos forces.

Dans de nombreuses civilisations anciennes, le culte du phallus s’est développé. Il est encore pratiqué en Inde aujourd’hui. Ces phallus en pierre sont déposés sur les autels des maisons ou des temples et honorés. Ils symbolisent la force régénératrice, la source de fécondité attribuée au soleil du printemps. Sans pour autant installer des phallus dans nos maisons, il me semble que ce culte est une invitation à honorer davantage nos sexes, tout simplement parce qu’ils sont puissances de vie. Les hommes honorent facilement le sexe féminin. Déjà moins leur propre sexe. Et les femmes honorent rarement le sexe masculin.

Honorer, c’est selon le Larousse, « marquer son respect, sa considération pour quelqu’un, « rendre hommage à ses qualités, à son mérite. » C’est le « tenir en haute estime » et « lui faire honneur« .

Prendre conscience de ce qu’est le sexe masculin, de sa force, de son énergie, de son potentiel de fécondité peut nous amener à changer de regard et à accueillir davantage la virilité telle qu’elle est, c’est-à-dire humaine, capables de petites choses comme de grandes, forte et douce, puissante !

Oser ma puissance (sexuelle)
(c) Noah Seelam/AFP/Getty Images

 

Une réflexion au sujet de « Oser ma puissance »

  1. Merci! Du coup mon mari me demande de lui lire un autre article. Top, j’ai déjà mis en pratique quelques conseils et je vous remercie. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *