CélibatairesCoupleEducationPlaisir

Plaisir et pornographie : pourquoi ne font-ils pas bon ménage ?

Plaisir et pornographie : pourquoi ne font-ils pas bon ménage ?

J’aimerais évoquer avec vous la question controversée des films pornos. Nous nous inquiétons de l’impact des films sur les jeunes mais pour les adultes, on trouve en général cela plutôt cool. Comme le signe d’une sexualité libérée. Alors pourquoi ne suis-je pas tellement fan ?

Dans relation sexuelle, il y a d’abord la relation.

Or, dans les films pornos, on s’attache aux détails anatomiques : on s’attache au sexe essentiellement, au pénis, à la vulve, aux seins, aux fesses. On s’attache à des détails. Au lieu d’être en relation avec une personne, je suis en relation avec son sexe. Au lieu de vivre une relation sexuelle, je vis une masturbation grâce à l’autre. C’est un peu différent, parce que je cherche à prendre mon plaisir seul. Je ne vais donc pas vivre le plaisir lié au fait d’être en relation.

Les films pornos, c’est moins de plaisir !

Dans le porno, on s’intéresse essentiellement à la génitalité, c’est-à-dire aux organes sexuels. Il n’y a que cela qui compte. Or, tout notre corps est source de plaisir. Nous avons des zones érogènes – et je vous invite à les découvrir si vous ne les connaissez pas ! – qui laissent à penser que tout notre corps est potentiellement source de plaisir ! Quand je me concentre sur la génitalité, je passe à côté du reste, en particulier de notre sensualité, du plaisir des sens. Et c’est trop dommage !

Le porno est très codifié, c’est la routine !

Les films pornographiques sont très codifiés, ils répondent au même schéma et c’est le meilleur moyen pour tomber dans la routine : toujours la même chose, dans les mêmes positions… On pense que cela va nous permettre de développer notre créativité, en nous donnant des idées. Mais c’est tout l’inverse ! Au lieu de vivre ma sexualité, je ne fais que reproduire ce que j’ai vu. Au lieu d’avoir un imaginaire érotique qui me permet d’envisager plein de choses, d’avoir des fantasmes dans tous les sens, je suis encombré par toutes ces images que j’ai vues. Regarder des films pornos, c’est fermer la porte à ma créativité, à ma singularité. C’est encore une fois trop dommage ! Notre sexualité est le lieu privilégié pour exprimer ce que je suis, dans mon individualité, dans ma singularité. Quand nous faisons l’amour, c’est une histoire unique. Si c’était avec une autre femme ou avec un autre homme, ce serait une autre histoire unique !

La pornographie nous fait croire au contraire que c’est la même chose pour tout le monde : un pénis qui entre dans un vagin. La sexualité, c’est bien autre chose ! Elle peut être tellement source de plaisir, d’épanouissement, ce serait vraiment dommage de se limiter à cela. Et je vous invite à oser vivre votre singularité, à sortir de la routine pour ouvrir la porte au plaisir avec un grand P.

 

Plaisir et porno Marie BAREAUD sexologue
(c) Jeremy Yap

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *